Chez Kokolat

13 juin 2016

Sans commentaire

Sans titre 1

Source : http://www.maxisciences.com/arc-en-ciel/wallpaper

Posté par Kokolat à 17:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


25 mai 2016

Les morsures de l'ombre

morsuresKarine GIEBEL

Il se réveille dans une cave glacée, emprisonné par une femme. Qui est elle ? Il se souvient l'avoir suivie pour boire un verre et plus... sauf que le voilà enfermé.

Pendant que ses collègues flics le cherchent partout, lui, cherche à comprendre...

Un polar qui se passe en France Comté, un huis clos angoissant et prenant.

Une réussite pour un prix SNCF du polar français bien mérité.

A lire !

Posté par Kokolat à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2016

Tam tam hat

Toujours dans mes chapeaux - bonnets pour le prochain marché de Noël, même si ça semble loin, je tricote, je tricote...

J'ai commencé par Malachite, un joli gratos avec plein de nuances de vert... mais flemme, j'ai choisi de prendre de la laine qui change de couleur pour ne pas me fatiguer et ne pas chercher des couleurs assorties.

La première version, quoique très jolie a été tricotée avec des zaiguilles trop grosses... alors qu'à cela ne tienne, on le remet en pelote et on recommence, en commençant par l'autre bout de la pelote.

tt1

Finalement, et ça tombe bien, je préfère la seconde version :

tt2

Et voilà le lien vers le modèle :

Malachite Tammy Hat pattern by Beverley Dott

This is a pattern for a traditional Tammy Hat/Beret with a modern twist.

http://www.ravelry.com

Un autre tam, lui aussi gratuit, Winter forest tam. Ma version est moins bien réussie que celle de l'auteure, mais un vrai plaisir à tricoter.

 

tt3

Avec un joli profil ;)

 

tt4

Et le lien si le coeur vous en dit.

 

Winter Forest Tam pattern by Ruskin's notes

This a winter tam inspired by the pine trees and frost crystals of Richmond Deer Park in London where Queen Elizabeth I used to hunt. The love hearts are inspired by Christmas in Denmark.

http://www.ravelry.com

 

Posté par Kokolat à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

21 mai 2016

Snowflakes... c'est pas la saison, quoi que...

Un très joli modèle de Tincanknits, qui avait offert un modèle... j'avais choisi celui là, et attaqué un pour ma Greluche avec ce qui me restait de Baltic après la couverture de Juliette... double cadeau pour ma puce : la même laine que la louloute, et un pull tricoté mimines.

Alors en piste, je lui ai fait ce modèle, à sa taille (quoi que à présent, ce n'est plus vraiment à sa taille... elle pousse ma Douce).

Je n'ai pas voulu faire de boutonnière. et j'ai ajouté un motif au bas du pull.

Voici donc la belle portant la bête...

s1

Un détail sur l'empiècement :

s2

Sur ma lancée, j'en ai tricoté un pour moi...

Je l'ai commencé dans le train qui m'emenait à Strasbourg, et ayant bêtement laissé mes anneaux marqueurs à la maison, les copines m'otn prêté leurs bagues... belle marque de confiance !

Mais ça, c'est pour une prochaine fois.

Et hop ! le lien vers le modèle :

Snowflake pattern by tincanknits

Everybody needs a holiday party sweater. For children, gaudy bright colours are fun. Ladies sometimes aim for something a bit classier. Either way, the crystalline lace yoke of this sweater adds a bit of sparkle and pop to a classically simple silhouette. Wear while sipping eggnog and herding sugar-crazed kiddies!

http://www.ravelry.com

Posté par Kokolat à 07:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

19 mai 2016

Totorototo (sur l'air de Coucouroucoucou)

C'est vrai, Pincessemumu a raison, mieux vaut commenter un tricot qu'une inondation !

De plus, il est grand temps que ce blog reprenne vie : je ne vous raconterai pas la mienne, elle tient en deux mots : épuisement professionnel. Passons.

Le tricot a été une thérapie efficace et précieuse, de même que les amis, les vrais, ceux sur lesquels j'ai pu compter et je peux encore compter, ceux à qui je dois une fière chandelle.

Je vous montre ce matin un modèle de chez Drops, adapté avec une grille trouvée sur Ravelry.

Je l'ai tricoté pour ma fille, avec de l'Air de chez Drops.

T2

Un modèle facile à tricoter, que j'ai rebidouillé en top down, en bricolant une encolure plus creusée sur l'avant avec des rangs raccourcis. le motif au dessus et au dessous de Totoro sont à peine visibles sur les photos, mais un peu plus sur le pull.

t1

Je suis un peu déçue par la laine : le tricot se détend salement au lavage, et la laine bouloche allègrement. Mais bon, je vous montrerai ça sur mon Sjona.

Voici les liens vers le modèle et la grille.

ghanima's My Neighbour Totoro

Notes: all heights have been gauge-calculated to keep surprises to a minimum during blocking; in-chart decreases tended to be more art than science, given the stitch count errors -- I only ever worked decreases in the "white" sections Errata for Size 6: "live" sleeve st count s/b 64 sts; total yoke st count before dec.

http://www.ravelry.com

Bon tricot !

Posté par Kokolat à 07:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


17 mai 2016

Les mères

Sans titre 1Samantha HAYES

Claudia, assistante sociale, mère adoptive des jumeaux de son mari, est comblée : elle est enfin enceinte. Quoi de plus naturel pour le couple de rechercher une nounou à domicile. Leur choix se porte sur Zoé, jeune femme au CV irréprochable, qui s'installe vite dans la maison alors que le mari de Claudia part en mission.

Mais très vite, Claudia a des soupçons à propos de Zoé, trop parfaite, un brin intrusive.

En parallèle, Lorainne, femme flic dont le couple bat de l'aile et la fille adolescente se rebelle, traque avec son flic de mari un tueur de femmes enceintes...

Un polar à lire absolument ! C'est un petit bijou, haletant, qui nous mène par le bout du nez.

Samantha HAYES fait habilement parler successivement les trois femmes, pour notre plus grand plaisir.

Avis aux curieux : ne lisez surtout pas le dernier chapitre : vous gâcheriez vraiment le plaisir du suspens.

Bonne lecture !!!

Posté par Kokolat à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 mai 2016

Il pleut, il mouille...

C'était pas la fête à la grenouille vendredi soir : un déluge s'est abattu sur notre village.

Dans la rue dégoulinait une eau boueuse, les évacuations pluviales étaient saturées.

Ça a commencé par un orage somme toute banal, quoi que, parfois, alors que je rentrais du boulot, le rideau de flotte rendait la visibilité quasi nulle.

Une fois au sec dans la maison, j'ai regardé la pluie tomber, tomber, tomber... et le flot dans la rue monter, monter, monter.

1

Nous avons vu dispraitre la ligne blanche du milieu de la route :

2

Puis le trottoir :

5

4Pendant ce temps, l'eau coulait de part et d'autre de la maison, l'eau allait grossir le flot dans la rue. Les fossés étaient pleins, et les évacuations insuffisantes, épargnant le carré de jardin, mais la pluie se déversait sur les salades... pour être arrosé, le jardin était arrosé.

Quand l'homme est arrivé à la maison, il a grogné (on a l'habitude, c'est un grognon) : le fond du garage était sous 5 cm de flotte, 6 cm de... 7 cm... les murs pissaient la flotte, les eaux pluviales refluaient dans la maison. Le fond du garage est un peu en contrebas : c'était une pièce qui servait de débarras, une marche plus bas que le garage lui même, nous avons fait un plan incliné pour y garer un carrosse de plus.

Nous avons donc attendu que l'eau monte assez pour atteindre le garage lui même et elle s'est écoulée vers la route pendant que ça se remplissait par le reflux des eaux pluviales.

Enfin le déluge a cessé. Ne me demandez pas combien de temps ça a duré, je n'en ai aucune idée, mais ça m'a semblé long.

Nous sommes tous sortis dans la rue pour voir les dégâts, et l'entr-aide s'est mise en route : un voisin nous a prêté la pompe de sa piscine pour vider la notre le fond du garage, comme nous n'avions pas beaucoup de dégâts, j'ai fait mangé les marmots, et proposé aux autres parents de faire manger les leurs.

Dehors, il y avait des graviers partout : tous les chemins étaient descendus sur la route, les jolis trottoirs du village ne ressemblaient plus à rien... les pompiers vidaient les garages en contrebas...

Un chouia fatigués, tout le monde est allé se coucher, et je me replongeais dans mon polar quand... plus de courant, donc plus de pompe à piscine.

Ça n'avait pas disjoncté, nous avons parié sur une panne EDF et remis au lendemain la visite chez les voisins pour savoir de quoi il retournait.

3Sauf que le lendemain, tout le monde avait du courant... pas nous ! Arg !!

J'ai improvisé un café à l'ancienne à peine buvable (merci ma cuisinière à gaz), appelé EDF (enfin fait appelé l'homme -toujours grognon- parce que quand c'est une voix féminine qu'ils ont au téléphone, ils la prennent pour une demeurée). L'homme de l'art s'est pointé 2 heures plus tard pour... arriver à la même conclusion que nous, appeler son collègue et nous installer une magnifique ligne aérienne provisoire pendant que nous voisins nous faisaient couler un café plus que bienvenu.

Le courant revenu, on a quand même trouvé qu'il faisait froid dans la maison (et surtout j'avais trouvé le rinçage des cheveux franchement froid) : la chaudière en avait profité pour tomber en panne . Avec toute l'eau qui était tombée, quelques litres s'étaient invités dans la cuve à fuel... plus d'eau chaude.

Heureusement, les précédents propriétaires avaient installé un ballon d'eau chaude électrique... et de l'électricité, on en avait, youpi ! 

Au total : quelques cartons de laine avec les pieds dans l'eau, quelques meubles abîmés, quelques trucs à jeter, peut être de gros travaux à faire dans la maison, mais pas de bobo.

Bon, ce soir c'est tricot, et demain, c'est jardin.

Posté par Kokolat à 21:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

23 avril 2016

Eventail

Sans titre 4

Inspirée par Schmetterwurm, puis réadapté au tricot avec l'autorisation de son auteure, j'en ai finalement fait tout autre chose.

Sans titre 1

Il ne ressemble absolument plus à l'original (mais je ne renonce pas pour autant car l'aime beaucoup le modèle de Christina Adorjan.

2

Je vous présente donc Eventail, un châle inhabituel dans sa construction, à décliner selon votre envie de motifs, de couleurs... amusez vous !

Je n'ai pas encore pris en photo mon premier prototype, je vous le montrerai à l'occasion.

Les points de dentelle sont sur le modèle, à vous de choisir dans quel ordre vous voulez les faire apparaître.

DSC_0002

Vous pouvez aussi choisir de le tricoter avec des couleurs différentes ou un dégradé.

Pour ma part, je vais m'en tricoter un plus petit : celui là est parfait pour se lover au coin du feu. Pour le réduire, il faut monter 20, 40, 60... mailles de moins, il sera réduit en longueur et en nombre de rayures.

Sans titre 2

En attendant, je me la pète : Eventail est dans le top 20 sur Ravelry... bon, ok, dans les choux en 15° position, mais je ne boude pas mon plaisir.

Top 20

Pour y accéder, c'est par là :

Eventail pattern by Kokolat de la Kokolatière

Would you like to see 2 projects made from this pattern and much more?

http://www.ravelry.com

Bon tricot !

 

Posté par Kokolat à 10:38 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

28 mars 2016

Renaissance

Sans titre 1Boudiou que c'est compliqué en ce moment !

Alors c'est en pensant à mes tricopines de Belgique que j'ai baptisé ce bonnet "Renaissance".

Bisous doux une fois.

Renaissance est par là :

 

DSC_0031DSC_0033

DSC_0041DSC_0034-1Sans titre 2

 

Pas le coeur à mettre en page les photos...

P

Posté par Kokolat à 16:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

02 février 2016

Suivez le lapin blanc... (1)

Afficher l'image d'origineQuoi que... je ne vais pas être en retard... je suis en retard !

Voici donc quelques tricotages de 2015 :

Pour aujourd'hui, ce sera le festival bonnets...

source

 

 

Sur le modèle de Framboise Melba, pour la naissance de jumeaux

De quoi écluser des restes de Noro :

Melba

 

Pour le suivant, j'ai mélangé Marie M et Semi retraite :

Marie M pattern by Kokolat de la Kokolatière

Un bonnet pour utiliser les restes de pelotes :)

http://www.ravelry.com

Semi retraite pattern by Kokolat de la Kokolatière

Une écharpe tout simple à décliner dans de nombreuses couleurs.

http://www.ravelry.com

Un test knit pour Triona :

Land Under Wave Hat pattern by Triona Murphy

Named for the home of Tiffany Aching in Terry Pratchett's novels, this hat features a striking pattern of eyelets and wavy cables that's delicate yet strong at the same time (like Tiffany herself!).

http://www.ravelry.com

 

Et pour terminer l'année, l'incontournable

Baa-ble Hat pattern by Donna Smith

This is the official pattern for Shetland Wool Week 2015 and can be downloaded for free from the website.

http://www.ravelry.com

Sans pompom... pour combien de temps ???

En fait, en 2015, je n'ai pas tricoté beaucoup de bonnets...

A bientôt !

Posté par Kokolat à 07:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

30 janvier 2016

Voeux géométriques

A la veille de ne plus pouvoir le faire, je vous adresse mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année, qu'elle soit pleine de joies, et meilleure que l'année dernière.

Espérons des jour meilleurs, pacifiés et optimistes.

Je vous présente mon petit dernier, sans trop me casser la tête, je l'ai baptisé Géométrie.

Folder

Je suis particulièrement contente de la rosace pour les diminutions... j'ai eu de la chance.

Proto 3

Comme d'habitude, il est disponible gratuitement sur Ravelry, il suffit de cliquer sur le bouton plus bas.

Proto 1

Pas vraiment de bonnes résolutions pour cette année... continuer à avancer, un pas après l'autre.

Proto 4

A vos zaiguilles et bon tricot !

Posté par Kokolat à 14:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

15 juillet 2015

A l'ombre du tilleul

Si les photos ont été prises à l'ombre du noyer, c'est celle du tilleul et son odeur envoutante qui m'a inspirée.

Ch2

Des petites rayures en rangs raccourcis, des grandes, un chale qui se tricote assez vite...

A l'ombre 1

Le bleu est tricoté en delight et baby merino (Drops)

A l'ombre 2

Le rouge en delight et alpaca (Drops encore.)

A l'ombre 3

Disponible en téléchargement (toujours gratuit) sur Ravlery.

Pensez à mettre un petit coeur sur le modèle !

 

Bon tricot ! 

Posté par Kokolat à 07:51 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

09 juillet 2015

Marie M

Marie était ma grand-tante. Elle n'avait pas son pareil pour cuisiner... les restes.

Avec ce bonnet, je vous propose de tricoter... vos restes, ou, si vous préférez, d'opter pour la version pelote de 100 g.

DSC_0009Celui là est tricoté en restes, de la big mérino (Drops), de la big delight, plus des indéterminées qui me sont tombées sous la main.

DSC_0012Le second a utilisé une pelote presque complète de big delight (Drops.) Son côté sloutchy a emballé ma fille qui le porterait bien s'il ne faisait pas aussi chaud.

Un point facile à retenir, ce modèle ne comporte pas de difficulté particulière.

Alors, recyclée ou pas, j'espère que vous vous amuserez bien.

Bon tricot !

Posté par Kokolat à 14:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

10 janvier 2015

Amalgame

CharlieAlliage de mercure avec un autre métal (Larousse). En d'autres termes : saloperie que j'aimerais ne pas avoir dans ma bouche (moi), mais bon, j'en ai un paquet.

Origine : latin médiéval des alchimistes amalgama, de l'arabe 'amal al-djamā, a, fusion, union charnelle... je trouve ça plutôt chouette que le latin et l'arabe "fusionnent charnellement" (dommage que ce soit pour plomber nos dents...)

Et paf, le sens figuré : confondre les cons et les pas cons. exemple, penser que tous les écrivains ont le cerveau pourri et puant comme Houellebecq ou Zemour (j'ai eu du mal à les mettre les majuscules.)

Albert Enstein a dit "deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'univers, je n'en ai pas acquis la certitude absolue."

Parce que faut quand même être pas bien malin pour aller tuer des papis inoffensifs de 72 (Honoré) 77 (Cabu) et 80 (Wolinski) piges... des forcenés? des dangereux activistes du crayon et du marqueur? En plus, ils aimaient rire et se retrouver au bistrot... il suffisait de laisser le temps au temps : une cirrhose par ci, un bulot coincé dans le gosier, un infarctus par là, et le tour était joué.

Beaumarchais a écrit : "je m'empresse de rire de tout de peur d'être obligé d'en pleurer."

Après avoir beaucoup pleuré, il faut rire à nouveau de peur de céder à la peur (moi, encore... là, mes chevilles enflent à me prendre pour Larousse et Beaumarchais.) Je sens mon humour un peu grippé, mais je vous le sers quand même, en espérant vous faire sourire un peu...

Faut reconnaître que voir les marchands du temple charognards de service tenter de se faire des roubignoles en platine en vendant des vieux numéros de Charlie Hebdo ou des objets dérivés, promettant de verser "une partie des bénéfices" (pas tout hein, il faut garder la tête sur les épaules et faire feu de tout bois), ça donne un chouia la gerbe.

Alors demain, rions car ce serait le plus joli pied de nez et aux assassins, et aux racistes, et à ceux qui ne manqueront pas de réclamer un référendum pour le rétablissement de la peine de mort, et "mort aux vaches ! "

Une dernière citation de Voltaire :" Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire"... ça, c'est pour Charlie avec lequel j'ai de profonds désaccords, mais c'est pas pour les mauvais écrivains : ceux là n'ont malheureusement pas besoin que l'on se batte pour qu'ils déversent leur prose nauséabonde.

Chienne de vie.

Posté par Kokolat à 20:32 - Commentaires [7] - Permalien [#]

08 janvier 2015

Dépasser l'émotion...

Ce soir, alors que cette journée de deuil national arrive à son terme, je voulais envoyer un message à ceux de Charlie qui sont encore là, anéantis par ce qui s'est passé hier. 

Il y a tout d'abord celui ci, placardé sur la porte au boulot et vu aux quatre coins du monde :

Affichage de Charlie - Copie (3).jpg en cours...

Puis celui là, que Charlie détesterait, mais je n'y résiste pas, pour faire grincer tes dents, Charlie.

Affichage de Charlie - Copie (2).jpg en cours...

Patrick Pelloux l'a dit : la suite, elle s'écrira avec des larmes.

Alors, voici les miennes, irrévérencieuses, en hommage à tous ceux qui y ont laissé leur vie, et pour ceux qui restent :

Charlie - Copie

Parce que les cons qui nous ont fait pleurer ne nous empêcheront pas de rire.

Posté par Kokolat à 22:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]