et_mon_coeurVéronique Ovaldé :

La femme de Lancelot est morte, dans une voiture qui n'est pas la sienne, alors qu'elle aurait dû être dans un avion. Dans un monde où les objets disparaissent, Lancelot part à la recherche du passé d'Irina...

Ce bouquin m'a rappelé Boris VIAN, un peu de l'écume des jours, un peu de l'arrache coeur. Une réalité impalpable, déroutante, un Lancelot, paumé, qui cherche une vérité introuvable. Une écriture étonnante.

Déconcertant, mais pourquoi pas ?

A suivre...