"Voilà, les paquets sont faits.
J'ai fait du suremballage pour que la fimo ne se casse pas.
Je vous montre le résultat des paquets : ils sont très bien fermés et doivent arriver dans cet état chez vous.
En espérant que ce que vous trouverez dedans vous plaira à toutes."

DSC00876Au passage, vous pouvez voir à quel point ma cuisine est bien rangée

Voilà ce que j'écrivais mercredi soir... c'était sans compter sur la bonne volonté du monsieur derrière le guichet de la Poste.

J'étais pourtant allée vers sa collègue : son amabilité et sa rapidité légendaire me faisant souvent -toujours- fuir. Elle me donne mes bordereaux, que je commence à remplir, et lui, qui pourtant ne s'occupe jamais jamais ( et si je répète "jamais", c'est que c'est la vérité vraie ! ) des affaires des autres, déclare "c'est trop petit, prenez des boites derrière vous". Mais oui, bien sûr, j'ai 5 paquets trop petits, à 3 euros de plus la "boite derrière", je vais laisser avec plaisir 15 euros de plus à la Poste. (Si encore ça allait directement dans la poche de la gentille dame qui commence à ne plus savoir où se planquer, je dis pas... ) parce que 15 euros, plus 1 ou 2, ça fait trois petits paquets à envoyer en plus, sait on jamais, si je voulais encore expédier des fimotage ou des tricotages...

Pour une fois, il a même levé ses fesses (habituellement collées genre "marque qui colle plus blanc que blanc", non, ça c'est la lessive... pô grave, vous avez compris) de son siège pour demander au chef confirmation... ben vi, l'étiquette, elle tient pas sur la face avant de la boite, le facteur, n'est pas capable de lire en tourant le paquet (et il ne prend pas ses collègues pour des demeurés.)

Je remballe donc mes 5 petits paquets pour les mettre dans des boites plus grandes pour retourner à la Poste samedi, quand il n'y aura personne (ça tombe bien, le samedi matin, je n'ai que ça à faire ! )

Parce que faut quand même pas pousser mémé dans les orties : le plus petit paquet en colissimo sans signature donc sans garantie, et on nous a fait avaler il y a quelques années que l'on supprimait le tarif éco parce qu'il y avait des vols "ah bon, ya des voleurs qui travaillent à la Poste ???", c'est 8 € 10, rien que ça, et on ne peut vraiment pas mettre grand chose dedans. En plus, le dit colis commence au M, pas de small... ben non, "trop small pour la poste madame"... remettez ça en francs, et vous allez frémir (et je vous dis pas en anciens francs...)

Je veux bien que l'étiquette démesurée avec le code barre et les adresses ne tienne pas sur le paquet, mais c'est quand même prendre les gens pour des abrutis que de leur servir ce genre d'arguement : Il suffit que le code barre soit à plat pour passer sous le lecteur... mon gentil facteur sait, sans doute aucun, lire une étiquette enroulée autour d'un tube. Ya ka nous expliquer qu'il y a des Korrigans dans les centres de tri : c'est bien plus crédible !! et qu'ils piquent les petits paquets, justement pour embêter Dame Kokolat... Là, je m'incline, et je remballe mes paquets sans moufter.

Elle doit être là, la supériorité de l'homme sur la machine, à moins qu'elle ne soit dans le baobab qu'on laisse pousser dans la main.

Pis en cherchant hier soir des paquets plus grands, je suis tombée sur un "coliéco" (vous savez, ceux qui n'existent plus des puis des lustres) daté de moins de deux mois, et trop petit pour recevoir le bordereau de la Poste...

La prochaine fois, je tenterai l'affranchissement automatique, au moins, je pourrai insulter à l'envi la machine, pis elle me dira pas que mon paquet est trop petit... elle, elle sait imprimer des étiquettes à la bonne taille !

En résumé, vous l'aurez compris, les colis auront du retard, comme les trains... mais ça, c'est une autre histoire.

A très vite...