"Je ne vous jette pas la pierre, Pierre !"

'Oh Thérèse, une serpillère ! "

quel doux tintement aux oreilles... je ne me lasse pas de ce texte...

"c'est celà, oui"

Ah, les doubitchous... "que des bonnes choses ! de la margarine, de la saccharine et du cacao de synthèse" et là, je m'arrête sous les aisselles, sinon, je vais écrire le texte intégral.

Un peu de sérieux, me voilà en croisade : encore une immonde copie que je tiens à dénoncer : Thérèse, femme de gôut et pleine de talents a été copiée !

Voyez plutôt :

Sans titre 2

Un original parfaitement réussi, équilibré, "avec des trous plus grands pour les manches"

et une pâle copie dans le genre ultra narcissique post moderne (manquent les bandes rouges ! ) :

Sans titre 1Sérieux : je préfère l'original, et il est gratos, et par là  :

Pis zut, gâcher du si beau lin, alors que Thérèse l'avait fait en acrylique... ya plus de respect !

A très vite !